dimanche 18 mars 2007

3 bonnes raisons d'être végétarien

( par un bouffeur de barbaque)

Il est parfois difficile d'être constamment tolérant. Pourtant, je fais des efforts. Il est tout aussi difficile parfois de ne pas passer pour un intolérant. Surtout quand on a pas pris l'habitude tout jeune de faire des compromis avec ses convictions personnelles. Je déteste particulièrement reconnaître qu'un de mes interlocuteurs a raison juste pour couper court à une discussion qui n'a pas lieu d'être ni même par politesse ou calcul... encore moins par intérêt (hé ouais, j'ai beaucoup changé d'employeur). Depuis quelques temps je discute avec des végés. Je me réclame de gauche, raisonnable, très concerné par l'écologie donc forcément je me retrouve à côtoyer des végétariens, végétaliens. Lors d'une de ces discussions, j'ai réagi aux propos tenus dans un de ces sites végé-évangélistes qui considère les bouffeurs de viande comme des barbares sanguinaires avides de violence et égorgeurs d'enfants amateurs. En règle générale, je laisse dire parce que pas vraiment concerné. Mais dans ce cas là, la propagande était relayée par Thalys, une bloggeuse qui intervient souvent ici. Elle a donc accueilli un de mes longs commentaires. Comme beaucoup de végés que je fréquente elle est donc plutôt de gauche, raisonnable et très concernée par l'écologie. Avec toutes ces qualités et d'autres encore plus nombreuses, elle n'a pas mal reçu ce commentaire (enfin, j'espère).

Sauvez la planète, broutez-la.
Parmi les arguments relayés, j'ai été outrageusement choqué (foutu en rogne, quoi !!!) par celui prétendant que le grain cultivé pour la nourriture animale pourrait supprimer la faim dans le monde. Le propos était tenu avec l'image d'un petit africain qui n'avait certainement jamais vu d'onglet à l'échalote et ses pommes de terre en robe de chambre. Qu'un vendeur de shampoing me promette que mes cheveux vont repousser, qu'un concessionnaire auto me jure qu'un 4x4 c'est bon pour la nature, qu'un hypermarché me déclare sous serment que son yaourt au bifidus rendra la vue aux sourds ou qu'un banquier me dise que m'endetter à un taux de 15% garantira mon avenir, pas de problème, c'est la règle du marketing et ça ne trompe que les crétins qui se laissent berner. Mais qu'on m'accuse de faire crever des gamins parce que je mange un steak, ça a du mal à passer. Après m'être évertué à démonter quelques arguments du même genre sur le blog de Thalys, je me suis demandé si je pouvais trouver de bonnes raisons pour devenir végétarien (sachant à l'avance que ce n'était pas prévu à mon menu).

Le goût des autres
Par goût. C'est pour moi la raison la plus simple et la plus respectable. Tout comme, vous aurez du mal à me faire consommer des choux de Bruxelles, certains n'apprécient pas le goût, la texture ou l'odeur de la viande. Dès le moment où l'apport de protéines animales peut être compensé par par un régime équilibré purement végétal, ça ne pose pas de problème.


L'agriculture productiviste est avant tout une menace pour l'homme
Pour ne pas consommer de viande douteuse issue de l'élevage intensif. En effet, les carnivores de mon espèce (je vous rassure, vous faites tous partie de mon espèce sur le plan zoologique) se voient de plus en plus souvent proposés des produits à haut rendement financier. De la viande de poulet gorgée d'eau... ben ouais, la barbaque se vend encore au poids, et si un kilo d'eau pèse aussi lourd qu'un kilo de poulet, mais la flotte coûte moins cher en grain pour l'instant. De la viande de boeuf dopée aux hormones de tour de France, on a pas encore trouvé le moyen de mettre un bovin sur un vélo (à part Armstrong) mais on leur inflige quand même une musculation chimique (au cas où Shimano en collaboration avec Festina ferait des progrès sur les selles bovines). Des antibiotiques à l'insu de notre plein gré (je sais pas ce que j'ai avec la petite reine ce matin), en raison de la concentration optimale de bestiaux au m², les germes et autres micro-organismes trouvent dans une usine à viande moderne un Disneyland fabuleux. Pour lutter contre les pertes dues aux infections qui en découlent immanquablement, beaucoup d'industriels jouent au docteur avec le cheptel à coup d'injections préventives d'antibiotiques. Et maintenant tout le monde le sait, les antibiotiques c'est pas automatique. Généralement, les sites pro-végés vous sortent la moitié de leurs arguments à partir de ce type d'élevage, faisant de l'industrie agro-alimentaire financière une règle absolue, ce qui est injuste envers l'agriculture raisonnée et respectueuse.

Deus Ex Anima
Par conviction religieuse ou idéologique. Que ce soit le porc interdit pour les musulmans et les juifs, le carême pour les cathos, la chair d'extraterrestre proscrite pour les raëliens, les livres saints ont aussi leurs fiches cuisine. Idéologiquement, on peut refuser de manger tout plat préparé en Asie par des petits enfants sous-payés (le smic à 1500 euros net dans les usines Nike chinoises), rejeter la vodka à base de raisin fabriquée hors de Pologne[1] ou plus sérieusement faire une grève de la faim pour la régularisation d'une famille sans papiers. Quand il s'agit d'idées ou de convictions, ça ne se discute pas. J'ai déjà vu sur certains sites végés le syllogisme (spéciale dédicace à Thalys et Chab) suivant : "au XIXeme siècle on pensait que les noirs n'avaient pas d'âme, évidemment on se trompait, aujourd'hui on est persuadés que les animaux n'ont pas d'âme, évidemment on se trompe". Je rappelle que pour la plupart des gens les grains de maïs, les cailloux, les portes automatiques de garage n'ont pas d'âmes, il reste de donc des progrès à faire pour que les mentalités progresses. Mais, il est inutile de se référer à des contorsions rhétoriques bancales pour pouvoir dire que les animaux ont une âme. De nombreuses religions animistes ou fétichistes attribuent une âme aux animaux, aux éléments. Quoi ??? Je compare le végétarisme à des croyances primitives de cannibales en voie de disparition ??? D'abord, ce n'est pas parce que les évangélistes qui suivaient les conquistadores et autres colonisateurs ignorants et sanguinaires ont réussi à terrasser de nombreux panthéons millénaires, que les quelques religions qui dominent le monde actuel détiennent une plus grande part de vérité (ni une plus petite). De plus, de nombreuses religions animistes prônent un plus grand respect de la nature que beaucoup de monothéismes. Donc, au 21ème siècle, on peut raisonnablement croire que les animaux ont une âme sans avoir forcément besoin de maltraiter la raison pour convaincre les autres et faire respecter ses convictions. Enfin, je dis ça, mais je suis même pas certain qu'une âme serve à quelque chose, depuis que les noirs en ont une, ils s'obstinent à mourir par millions (il serait peut être plus efficace de donner des âmes aux cailloux).

En réfléchissant encore un peu, je pourrais certainement en trouver d'autres. Mais, en même temps, je recrute pas. Que chacun mange ce qu'il veut (quand il peut choisir) dans le respect des autres. Ce que je regrette chez les végé-évangélistes c'est la force, la quasi-violence; qu'ils mettent à vouloir convertir le maximum de gens. Probablement un tique comportemental d'individus ayant trop longtemps vécu dans une démocratie, persuadé que tant que la majorité ne partagera pas leurs façon de voir ils pourraient encore se tromper. La démocratie est une bonne chose (la pire forme de gouvernement après les autres, c'est pas de moi). Mais penser qu'il faille convaincre à n'importe quel prix la majorité des gens pour être certain d'avoir raison, c'est de la connerie. Amis végés, méfiez-vous quand même un peu des colonisateurs de la pensée.

Fébronio
(P.S. : Je perds beaucoup de temps à illustrer mes posts, si vous aviez des photos pour colorer mes propos, un coup de main serait le bienvenu).

14 commentaires:

Nevrosia a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Nevrosia a dit…

"Enfin, je dis ça, mais je suis même pas certain qu'une âme serve à quelque chose, depuis que les noirs en ont une, ils s'obstinent à mourir par millions"

Globalement je suis plutôt d'accord avec toi, même que tu m'as bien fait rire.
Mais tu ignores la vraie cause de mortalité des noirs.
Notre grand maître philosophe à tous, Pascal Sevran, a dit que les noirs meurent à cause de leurs bites.
Et là je te pose la question : Les bites des noirs ont-elles une âme ?

Febronio a dit…

Ben voilà, je fais un post sur le végétarisme et le débat tourne autour de la viande.

La bite des noirs a-t-elle une âme ? Le docte Sevran s'est certainement déjà penché sur la question, malheureusement il est plutôt du genre à s'asseoir dessus.

Il y a beaucoup de légendes à propos de ces appendices reproducteurs hypertrophiés... L'Afrique un continent de légendes.
A titre personnel, je peux déjà affirmer que mon organe à moi a un prénom, puisque souvent il semble agir indépendemment de ma volonté. Je vous le présenterais pas ici, c'est pas le bon endroit bien qu'il aspire à beaucoup de vie sociale que moi qui me contente de peu. A partir de là, je pense qu'il est raisonnable de croire que la bite des blancs a une âme. Par contre, je ne crois pas que le Vatican soit d'accord, alors avant de heurter plus les autorités papales en me questionnant sur l'âme de la bite des noirs, je laisserais, comme il est de coutume à Rome sur ce sujet, quelques siècles de réflexion. Pourvu que pendant ce temps, Sevran ne nous la joue pas explorateur du XVIIème coupe-coupe à la main...

zara a dit…

eh...je ne sais pas trop quoi dire; premieremant mon mari étant noir, a donc une partie noir et eh... je crois qu'il a un âme, vu qu'il arrive aussi a penser de lui même, même quand le mari dort...et après, encore une fois je mets mon pauvre mari dans l'histoire, il est mangeur de viande, comme toi, fébronio, c'est plus dur pour moi de vivre comme ça,; bien sûr, mais je l'aime.Vu que je rpone l'amour, le respect pour les humains comme pour les animaux, je ne peux pas faire autrement. Thalys est pareil, elle aime...tout simplement, je ne pense pas autrement d'elle...je ne pense pas que c'était contre toi, mais une façon de s'exprimer...peut etre (c'est une suggestion...) tu as été trop sensible à celà, peut etre tu l'as pris pour toi? Tu sais, malgré nos efforts, on a du mal des fois à s'exprimer, ou bien aussi à comprendre certaines choses nous mêmes...tu ne penses pas que c'est un malentendu??,

Febronio a dit…

Zara, je te rassure de suite, je ne pense pas qu'il y ait de problème entre Thalys et moi (Thalys !!! Au secours !!!). Nos échanges sont aussi courtois qu'on en est capables (je pense être moins courtois qu'elle, d'ailleurs). C'est plus un jeu qu'autre chose.
Quand à la réflexion de savoir qui a ou pas une âme, je suis profondément athé (même impie souvent) c'est pour moi plus de la blague qu'autre chose, rassure-toi (Rannnn, Névrosia, avec tes blagues racistes tu vas me faire avoir des problèmes).
Je ne m'immiscerais pas entre toi et ton mari (même si c'est le rêve de beaucoup de monde, je haîs ton mec et je l'admire en même temps, veinard va !!!). Mais, je crois qu'éthiquement un mariage mixte ne devrait vraiment pas poser de problème. Euh... J'entends par mariage mixte l'union d'un carnassier et d'une végétarienne (Nevrosia !!! Sort de mon corps !!!). Ne te torture pas outre mesure, que ton mec se mette à manger de la salade ne sauvera pas un seul animal. Tu as ta philosophie de la vie, tu l'exprimes et tu as déjà montré que tu étais quelqu'un d'éclairé sur ton blog.

Febronio...
(Thalys, si tu pouvais confirmer qu'il n'y a pas l'ombre d'une mésentente entre nous)

Febronio a dit…

Je vais ajouter, qu'au sens biblique du terme, je ne crois pas à l'âme, mais à l'esprit.. je suis prêt à vendre la mienne au plus offrant...
Satan, si tu me lis, fais pêter le chéquier.

:))))

zara a dit…

hihihi, tu as vraiment un sacré dose d'humour, j'adore te lire!

Nevrosia a dit…

Mon cher Febronio,

Je veux bien sortir de ton corps, mais il se pourrait bien que tu le regrettes ;-)))

Ah ah ah ! Les noires sont des chaudasses venues au monde pour satisfaire les vils instincts des messieurs...
Bon ben c'est pas tout ça ! Maintenant que j'ai fini de distiller les paroles nauséabondes des démons qui ont pris possession de mon corps : "Jean-Marie, Nicolas, Philippe..sortez de mon corps !", je vais rejoindre mon clan à table.
À force de parler de politique aussi, il fallait bien que ça arrive !
Je vais rejoindre la cachet d'aspirine qui me sert de mari (carnivore) et vais admirer nos merveilleux métisses (omnivores).

cheb a dit…

T'as eu un méchant com ?
Par besoin d'être noir pour mourir par millions... Suffit d'être pauvre ! Quant à la grosse bite... Je suis pas expert. Je pourrais mieux parler da la foune des noires, la petite frisure, miam !
Mais c'était pas un post sur les bonnes raisons de devenir végétarien ?
Je suis comme FAbro, je fais péter le barbeuc aux premiers rayons de soleil. J'en suis pas plus fier pour ça.

Nevrosia a dit…

Je suis une vilaine fille qui avait juste envie d'embêter maître Febronio, mais je vais redevenir gentille et arrêter de dire des choses qui font rougir les rugbymens :-)))

Nevrosia a dit…

p.s : Je croyais ne pas aimer la viande rouge jusqu'à l'été 2005 où pour le mariage d'une amie qui était très triste que je ne goûte pas le pavé de viande charolaise que son père (traiteur) avait acheté chez un éleveur bio, je goûte un morceau pour lui faire plaisir. C'était délicieux, j'ai tout mangé. Sinon je suis plutôt volailles et très poisson. J'ai autour de moi des végétariens et des omnivores, ça se passe très bien lorsque je les reçois autour de la table, c'est encore une question de respect et d'acceptation des différences.

Febronio a dit…

Ah, la gentille Névrosia est de retour pour recentrer le sujet :D
(après tout, c'est la méchante Névrosia qui l'avait détourné vers des zones sub-abdominales).

Ouais, c'est d'abord une question de tolérance. En faisant attention à ne pas se laisser aveugler par un intégrisme sourd au monde qui l'entoure, il est plus facile de comprendre l'autre sans pour autant partager son point de vue (Ooooh, c'est beau, je vais en faire un canevas).
Maintenant, il reste les vicelards de la dialectique qui vont me dire que je suis intolérant envers les intolérants, que si je poussais vraiment mon raisonnement au bout du bout de la fin de sa limite, je devrais être en mesure de comprendre et d'accepter l'opinion de ces fameux végé-évangélistes. Ben non, parce que là y'a malhonnêteté et obscurantisme (Aïe, je sens que Thalys va me trouver un exorciste qui pourrait extraire le mal en moi avant de me crucifier la tête en bas les tripes à l'air... Pardon, Thalys, c'est vache, c'est juste pour la blague). Non, ceux qui prétendent qu'un humain carnivore (omnivore en fait, parce qu'il y a les patates chères à ma belle région grise) est une abomination contre nature se trompent (ce qui n'est pas un crime) et appuient leurs réflexions avec des arguments mensongés, ce qui pour moi, est franchement contestable (Tain, je l'ai pas digéré le végétarisme contre la faim dans le monde).

Febronio

zara a dit…

rien à voir avec cet article, mais tout pour te remercier de ton comm laissé sur le poste du petit c..qui croit tout savoir. je l'ai lu avec plaisir, car, comme d'hab, même si on n'est pas toujours d'accord sur tout (les différence étant une richesse) j'adore te lire!!!

Febronio a dit…

Merci Zara,

Tu vas me faire rougir (ce serait pas la première fois... Raaaaannnn, arrête avec ça, cochon !!)

C'est vrai qu'on est pas d'accord sur tout. Tant mieux, j'aime pas être d'accord en général. Comme je suis jamais sûr de mes opinions (même si je tente de faire croire le contraire), quand je suis d'accord j'ai l'impression de me laisser avoir.

Pour le p'tit c... (petit con, quoi !!!), j'hésite. Je me demande s'il est vraiment convaincu de ce qu'il raconte. Si c'est le cas, j'espère qu'il habite au bord de la mer. Il serait intéressant de voir le niveau de l'eau entre ses chevilles et ses parties tendres au moment où il changera d'avis.

Fébronio